Skip to main content

Personnes âgées : aménagement logement et aides financières


Découvrez comment l’aide financière peut faciliter l’aménagement du logement pour les personnes âgées et soutenir leur autonomie.

Personnes âgées : aménagement logement et aides financières

Introduction


Bienvenue dans le guide essentiel dédié à l’amélioration de l’habitat pour les personnes âgées et des aides financières d’aménagement des logements des personnes âgées. À une époque où l’espérance de vie s’accroît, l’importance de créer un environnement adapté est prépondérante. Cet article vise à éclairer sur les besoins spécifiques des seniors en matière d’habitat. Ainsi qu’à explorer les différentes manières dont l’aide à l’amélioration de l’habitat pour les personnes âgées peut transformer leur quotidien.

Les chiffres de la perte d’autonomie


L’INSEE a rendu un rapport nommée « France, portrait social, édition 2020 » dont une partie est consacrée à la perte d’autonomie. Vous verrez ci-après les chiffres clés de l’étude.

Au 1er janvier 2020, 13,7 millions de personnes résidant en France ont 65 ans ou plus, soit 20 % de la population. Cette proportion a progressé de quatre points en 20 ans et place la France au niveau de la moyenne de l’Union européenne.

La vie à domicile demeure le mode de vie majoritaire des seniors (96 % des hommes et 93 % des femmes en 2017), y compris parmi les nonagénaires.

Les seniors sont dans l’ensemble autonomes jusqu’à un âge avancé. La part des bénéficiaires de l’APA augmente fortement à partir de 75 ans :

  • de 3 % entre 70 et 74 ans,
  • 6 % pour les 75 à 79 ans,
  • 13 % pour les 80 à 84 ans,
  • 26 % pour les 85 à 89 ans,
  • 45 % pour les 90 à 94 ans
  • 68 % pour les 95 ans ou plus.

Le niveau d’autonomie peut être mesuré à l’aide de différents indicateurs, dont le groupe iso‑ressources (GIR), qui détermine le droit à l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) et permet de définir les
personnes âgées dépendantes.

Les chiffres de la perte d'autonomie

Comprendre les besoins des seniors


Avant de s’intéresser aux aides financières pour faciliter l’aménagement du logement pour les personnes âgées, il faut comprendre les besoins. Avec l’avancée en âge, plusieurs défis peuvent survenir, impactant :

  • la mobilité,
  • la vision,
  • la communication avec ses proches,
  • le divertissement,
  • l’hygiène,
  • l’autonomie au moment du coucher et du lever,
  • la capacité à gérer les équipements de la maison,
  • la santé globale des personnes âgées.

Cela rend indispensable la mise en place d’un environnement adapté qui prévient :

  • les risques de chute,
  • facilite l’accès aux différentes parties de la maison,
  • soutient une vie quotidienne confortable et autonome.

L’objectif principal de l’aménagement spécifiquement pensé pour les personnes âgées est de préserver l’autonomie aussi longtemps que possible. Pour y parvenir, il est crucial d’examiner attentivement chaque usage de chaque pièce de la maison. Puis de s’assurer que les aménagements envisagés restent pratiques et accessibles, même en cas de perte de mobilité. L’accessibilité, l’espace disponible, les dispositifs de préhension et d’autres facteurs doivent être soigneusement évalués pour déterminer s’ils répondent aux besoins des personnes âgées confrontées à diverses limitations physiques. Cette démarche, bien que complexe, requiert une approche méthodique, objective et rigoureuse, permettant d’identifier et de mettre en œuvre des modifications adaptées pour améliorer significativement la qualité de vie au domicile des seniors.

Aide financière pour l’aménagement des logements des personnes âgées : Ma Prime Adapt’ 


Le dispositif MaPrimeAdapt’, mis en place par l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH), illustre parfaitement cet engagement. Cette aide financière pour l’aménagement du logement de personnes âgée vise à couvrir une partie des coûts engagés pour des travaux d’aménagement nécessaires à la préservation de l’autonomie des seniors, tels que l’installation de rampes d’accès, la rénovation de salles de bain pour les rendre sans marche, ou encore l’aménagement de cuisines adaptées.

Les conditions pour en bénéficier :

  • Vous êtes propriétaire de votre logement ou locataire du parc privé et vous avez informé votre bailleur de votre volonté d’effectuer des travaux d’adaptation à la perte d’autonomie
  • Vous ou un membre de votre foyer :
    • Est âgé de 70 ans ou plus
    • Est âgé de 60 à 69 ans sur condition de GIR (groupe iso-ressources)
    • A un taux d’incapacité supérieur à 50% ou bénéficie de la prestation de compensation du handicap (PCH)
  • Votre revenu est classé dans la catégorie ressources « modestes » ou « très modestes »

Les travaux éligibles :

Les travaux d’amélioration de l’habitat pour les personnes âgées peuvent englober une large gamme de modifications, toutes destinées à rendre le logement plus accessible, sûr, et confortable. Voici une liste des travaux éligibles aux aides financières MaPrimeAdapt’ :

Pour favoriser l’accès au logement

  • Élargir les portes : Facilite le passage des fauteuils roulants ou déambulateurs, rendant chaque pièce de la maison plus accessible.
  • Installer une rampe d’accès : Indispensable pour surmonter les différences de niveau à l’entrée du logement ou entre les pièces, permettant ainsi un accès aisé pour tous.

Pour favoriser l’adaptation du logement

  • Installer un monte-escaliers dans votre maison : Solution idéale pour les personnes ayant des difficultés à monter les escaliers, assurant un accès facile aux différents niveaux du domicile.
  • Prévoir une motorisation des volets dans votre logement : Améliore le confort d’usage et l’autonomie, en permettant de contrôler facilement les volets sans effort physique.
  • Transformer votre baignoire en douche : Une douche de plain-pied est plus accessible et réduit le risque de chutes, un élément crucial dans la prévention des accidents domestiques.
  • Installer une barre de douche dans votre salle d’eau : Offre un support supplémentaire pour se tenir debout ou s’asseoir en toute sécurité pendant la douche.
  • Équiper votre salle d’eau d’un revêtement anti-chutes : Minimise le risque de glissades et de chutes dans l’espace le plus accidentogène de la maison.
  • Installer un WC surélevé dans votre salle d’eau : Facilite l’utilisation des toilettes pour les personnes ayant des difficultés à se baisser ou à se relever.
  • Créer une pièce de vie adaptée à vos besoins d’autonomie : L’aménagement d’un espace de vie sur un seul niveau ou l’optimisation de l’espace pour faciliter la circulation peut grandement améliorer le confort quotidien.

Les aides disponibles supplémentaires :


Pour soutenir les travaux d’amélioration de l’habitat destinés à favoriser l’autonomie des personnes âgées, plusieurs aides financières supplémentaires sont disponibles pour l’ aménagement des logements des personnes âgées . Voici un aperçu des aides principales en plus de Ma Prime Adapt’ :

La TVA à taux réduit

Pour certains travaux d’amélioration, de transformation, d’aménagement, et d’entretien, une TVA à taux réduit de 10% ou 5,5% peut s’appliquer, rendant les coûts de rénovation plus abordables.

Le prêt à l’amélioration de l’habitat (PAH) de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF)

Le PAH est une aide financière proposée par la CAF pour aider à financer des travaux d’amélioration dans la résidence principale. Ce prêt s’adresse aux locataires et aux propriétaires occupants.

Les aides des autres collectivités (départements, intercommunalités, communes)

En fonction de leur politique sociale et de leur budget, les collectivités territoriales peuvent proposer des aides supplémentaires pour l’adaptation des logements aux besoins des seniors. Ces aides varient selon les régions et nécessitent souvent de se renseigner directement auprès des services concernés pour connaître les dispositifs disponibles.

Le crédit d’impôt

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) a été étendu pour couvrir certains travaux d’adaptation du logement aux personnes âgées ou handicapées.

Autres solutions

Il vous est également possible de demander un financement bancaire tels que :

  • Prêt à la consommation
  • Prêt immobilier

Principes la rénovation pour l’aménagement des logements des personnes âgées


Ces principes incluent la sécurité et l’accessibilité, le confort et la facilité d’usage, les adaptations pour la santé et le bien-être, ainsi que l’intégration de la technologie pour renforcer l’indépendance.

Sécurité et accessibilité

La sécurité et l’accessibilité sont au cœur des préoccupations lorsqu’il s’agit d’adapter un domicile pour les seniors. Il est crucial d’éliminer les obstacles pouvant entraîner des chutes et de garantir une mobilité aisée à travers le logement.

Cela peut impliquer :

  • l’installation de rampes d’accès,
  • l’élargissement des portes,
  • l’aménagement de salles de bain sans marche équipées de barres d’appui
  • de sièges de douche.

Un éclairage suffisant et bien placé contribue également à prévenir les accidents en améliorant la visibilité.

Confort et facilité d’usage

Le confort quotidien passe par la mise en place d’un environnement adapté aux capacités et aux besoins des personnes âgées.

  • des meubles ergonomiques,
  • des thermostats programmables,
  • des équipements facilement accessibles et utilisables

La cuisine, par exemple, doit offrir des solutions pratiques telles que des comptoirs et des rangements à hauteur accessible, et des appareils électroménagers faciles à manipuler.

Adaptations pour la santé et le bien-être

Les adaptations spécifiques visant à soutenir la santé et le bien-être incluent des éléments comme :

  • la gestion de la qualité de l’air intérieur,
  • des solutions favorisant l’exercice physique léger,
  • des espaces extérieurs ou jardins thérapeutiques,
  • la création d’espaces de relaxation, tels que des coins lecture ou des petits salons,

Technologie et sécurité

L’intégration de technologies modernes joue un rôle prépondérant dans l’amélioration de la sécurité et de l’indépendance des seniors à domicile :

  • des systèmes de surveillance et d’alarme,
  • des détecteurs de chutes,
  • des dispositifs d’alerte médicale

Par ailleurs, la domotique peut simplifier la gestion quotidienne de la maison grâce à des lumières intelligentes, des thermostats connectés, et des assistants vocaux, offrant ainsi confort et tranquillité d’esprit.

Aspects techniques de la rénovation


Ces interventions techniques requièrent une expertise spécifique et doivent respecter des normes de sécurité strictes pour être efficaces et durables. Voici quelques éléments clés à considérer :

Interventions techniques spécifiques

  • Construction et modification structurale : L’élargissement des portes et l’installation de rampes d’accès peuvent nécessiter des modifications structurelles importantes. Ces travaux doivent être planifiés et réalisés par des professionnels pour assurer la stabilité et la sécurité du bâtiment.
  • Électricité et plomberie : Adapter un logement pour les seniors peut inclure la mise à jour des systèmes électriques et de plomberie, par exemple pour installer un monte-escalier ou transformer une baignoire en douche sans marche. Ces modifications doivent être conformes aux normes actuelles pour éviter tout risque.
  • Revêtements de sol et solutions anti-chute : Choisir le bon revêtement de sol peut réduire significativement les risques de chute. Les matériaux doivent être choisis avec soin pour leur adhérence et leur facilité d’entretien.

Importance de l’Expertise Technique

Le succès d’une rénovation adaptée repose sur l’expertise des professionnels impliqués. Des ergothérapeutes et des artisans spécialisés dans le domaine du bâtiment peuvent fournir des conseils précieux sur les meilleures solutions à adopter en fonction des besoins individuels des seniors.

Conclusion


En conclusion, l’amélioration de l’habitat pour les personnes âgées est une démarche essentielle qui va bien au-delà de la simple rénovation. Elle vise à créer un environnement sécurisé, confortable, et adapté, permettant aux seniors de vivre de manière autonome et épanouie dans leur propre domicile. À travers l’application de principes fondamentaux de sécurité, de confort, d’accessibilité, et l’intégration judicieuse de la technologie, il est possible de répondre efficacement aux besoins spécifiques des personnes âgées, tout en prenant en compte leurs préférences personnelles pour un cadre de vie agréable et stimulant.

Questions fréquentes


Comment garantir la sécurité dans la salle de bain pour les seniors ?

Installez des barres d’appui, un siège de douche, et un revêtement de sol antidérapant. Pensez aussi à un accès de plain-pied pour la douche.

Quelles sont les modifications essentielles pour la cuisine ?

Optez pour des comptoirs à hauteur réglable, des rangements accessibles, et des appareils faciles à utiliser. La sécurité est clé, donc privilégiez les plaques à induction et les robinets thermostatiques.

Comment la technologie peut-elle aider les seniors à domicile ?

La domotique peut faciliter la vie quotidienne, avec des commandes vocales pour les lumières, la température, et même les appareils. Les systèmes de surveillance et d’alerte médicale offrent également une sécurité supplémentaire.

Comment aménager la maison pour prévenir les chutes ?

Assurez des passages dégagés, installez des rampes et des poignées là où nécessaire, et veillez à un bon éclairage partout. Choisissez des meubles stables et à hauteur appropriée.

Peut-on allier esthétique et accessibilité ?

Absolument. L’accessibilité peut être élégante grâce à un design réfléchi. Utilisez des couleurs, des textures, et des matériaux qui sont à la fois fonctionnels et agréables à l’œil.


Anaka

9 rue de la Chaumière
VOIRON 38500
Téléphone: 0665272552
E-mail: contact@atelier-anaka.fr

Nicolas Bibus