Skip to main content

La mission complète de la maîtrise d’œuvre : Avantages et étapes essentielles


Découvrez comment une mission complète peut assurer la réussite de vos projets en garantissant qualité, conformité et efficacité.

La mission complète de la maîtrise d’œuvre : Avantages et étapes essentielles

La maîtrise d’œuvre englobe un ensemble de missions complètes qui vont de la conception à la réalisation, en passant par la coordination et la supervision des travaux. Faire appel à un maître d’œuvre pour gérer un projet de A à Z permet de garantir que chaque étape se déroule de manière fluide et conforme aux attentes. Dans cet article, nous explorerons la mission complète de la maîtrise d’œuvre, mettant en lumière leur importance cruciale pour la qualité, le respect des délais, et l’optimisation des coûts. Que vous soyez un particulier ou un professionnel, comprendre ces missions vous aidera à prendre des décisions éclairées.

Définition et importance d’une mission complète


Qu’est-ce que la maîtrise d’œuvre ?

La maîtrise d’œuvre est un processus complet dans la gestion d’une construction ou d’une rénovation, regroupant un ensemble de missions techniques et administratives. Le maître d’œuvre, qui peut être un architecte, un bureau d’études ou une entreprise de rénovation, est chargé de concevoir, planifier et superviser l’ensemble des travaux. Il joue un rôle crucial en assurant la coordination entre les différents intervenants, le respect des normes et des délais, ainsi que l’optimisation des coûts. En d’autres termes, la maîtrise d’œuvre garantit que le projet est mené à bien selon les attentes du maître d’ouvrage, c’est-à-dire le client.

Pourquoi choisir une maîtrise d’œuvre complète ?

Opter pour une maîtrise d’œuvre complète présente de nombreux avantages. Tout d’abord, cela permet d’avoir un interlocuteur unique, ce qui simplifie la communication et la prise de décision. Le maître d’œuvre coordonne les différentes phases du projet, de la conception à la réalisation, en passant par le suivi des travaux et la réception finale. Cela assure une cohérence globale et une continuité, réduisant ainsi les risques de malentendus ou de dysfonctionnements.

En choisissant une maîtrise d’œuvre complète, le maître d’ouvrage bénéficie également d’une meilleure maîtrise des coûts et des délais. Le maître d’œuvre est responsable de l’élaboration d’un planning précis et du suivi budgétaire, ce qui permet d’éviter les dépassements de budget et les retards. De plus, grâce à son expertise et à sa connaissance approfondie des réglementations, il est en mesure de proposer des solutions adaptées et innovantes, améliorant ainsi la qualité et la durabilité des constructions.

Étapes et explications des missions complètes de la maîtrise d’œuvre


Une mission complète, telles que définies par les articles du code de la commande publique, comprennent plusieurs étapes pour assurer le succès d’un projet de construction ou de rénovation. Ces étapes, allant des études d’esquisse à l’assistance à la réception, sont détaillées dans la section relative aux missions de la maîtrise d’œuvre​​.

Les études d’esquisse 

  • Proposer une ou plusieurs solutions d’ensemble : Elles traduisent les éléments majeurs du programme en solutions concrètes et détaillent les délais de réalisation estimés. Chaque solution offre une vue d’ensemble des aménagements et de l’organisation des espaces, facilitant ainsi la prise de décision.
  • Vérifier la faisabilité de l’opération : Cette étape consiste à analyser les contraintes techniques, réglementaires et spécifiques du site pour s’assurer que le projet est réalisable. Elle évalue les aspects comme l’accessibilité, la conformité aux normes et les caractéristiques environnementales, réduisant ainsi les risques de complications futures.

Les études d’avant-projet

Les études d’avant-projet sommaire 

  • Préciser la composition générale en plan et en volume : Elles visent à définir la configuration spatiale de l’ouvrage, en détaillant la disposition des différents espaces et leurs relations en termes de superficie et de volumes.
  • Apprécier les volumes intérieurs et l’aspect extérieur de l’ouvrage : Cette étape permet de visualiser l’aspect esthétique du bâtiment, en évaluant à la fois l’intérieur (volumes, circulation, lumière) et l’extérieur (façades, intégration dans l’environnement).
  • Proposer les dispositions techniques pouvant être envisagées : Il s’agit d’explorer les solutions, et si nécessaire, de recommander des études complémentaires pour les ouvrages existants, notamment dans le cadre de réhabilitations ou de réutilisations.
  • Participer à la vérification du calendrier de réalisation : Les études aident à valider le calendrier global, si nécessaire, à proposer un découpage en tranches fonctionnelles pour une mise en œuvre progressive.
  • Participer à la vérification de la cohérence des éléments architecturaux, techniques et économiques : Elles s’assurent que les choix architecturaux sont en adéquation avec les contraintes économiques et l’économie générale du marché global.

Les études d’avant-projet définitif 

  • Déterminer les surfaces détaillées de tous les éléments du programme : Cette phase précise les dimensions exactes de chaque espace, incluant la surface des pièces, les zones de circulation, et les espaces extérieurs.
  • Arrêter en plans, coupes et façades, les dimensions de l’ouvrage : Elle consiste à finaliser les plans de l’ouvrage, définissant avec précision les dimensions et l’aspect final en termes de plans horizontaux et verticaux.
  • Définir les principes constructifs, les matériaux et les installations techniques : Les études déterminent les méthodes de construction, les matériaux à utiliser, les prestations, ainsi que les équipements, comme les systèmes de chauffage, de ventilation, et de plomberie.
  • Participer à la vérification de la cohérence des éléments du projet : Elles vérifient que toutes les composantes du projet, y compris les aspects architecturaux, techniques et financiers, sont cohérentes et alignées avec les objectifs économiques globaux du marché.

Contenu des études d’avant-projet

Les études d’avant-projet sommaire et définitif comprennent l’établissement des dossiers nécessaires à l’obtention des autorisations administratives, comme une demande permis de construire ou une déclaration préalable. Elles incluent également l’assistance au maître d’ouvrage durant l’instruction de ces dossiers.

Maîtrise d’Œuvre d’Exécution

Les études de projet

  • Préciser les formes des différents éléments de la construction : Les études de projet visent à définir en détail les formes et dimensions de chaque élément de la construction. Cela inclut la réalisation de plans, de coupes et d’élévations qui précisent la nature et les caractéristiques des matériaux utilisés, ainsi que les conditions de leur mise en œuvre. Ces documents servent de référence pour garantir que chaque aspect du bâtiment est conforme aux spécifications.
  • Déterminer l’implantation et l’encombrement des éléments de structure et des équipements techniques : Cette phase consiste à déterminer l’emplacement précis et l’espace requis pour tous les éléments structurels, tels que les fondations, les murs, et les dalles, ainsi que pour les équipements, y compris les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation. Cela permet d’assurer que tous les composants du bâtiment sont correctement intégrés et fonctionnent de manière optimale.
  • Préciser les tracés des alimentations et évacuations de tous les fluides : Les études de projet détaillent les tracés des réseaux de fluides, tels que l’eau, le gaz, l’électricité, et les eaux usées. Elles spécifient les chemins des conduites et des câbles, ainsi que les points de connexion et les emplacements des équipements de distribution et d’évacuation. 
  • Transmettre les éléments pour estimer les coûts d’exploitation de l’ouvrage : Les études de projet fournissent au maître d’ouvrage les informations nécessaires pour estimer les coûts d’exploitation futurs du bâtiment. Cela inclut une évaluation des coûts liés à l’entretien, à la consommation d’énergie, et aux services publics. 
  • Vérifier la cohérence des éléments du projet avec l’économie générale du marché : Enfin, les études de projet participent à la vérification de la cohérence entre les éléments architecturaux, éléments techniques et au dossier de consultation d’entreprises, et l’économie générale du marché global. Cela implique une réévaluation des choix de conception et des solutions pour s’assurer qu’ils sont en adéquation avec les objectifs financiers et qu’ils respectent les contraintes budgétaires établies.

Les études d’exécution 

  • Établir tous les plans d’exécution et spécifications : Les études d’exécution consistent à élaborer des plans détaillés et des spécifications destinés à l’usage du chantier par les entreprises. Ces documents comprennent des plans d’exécution pour chaque aspect de l’ouvrage, couvrant les détails architecturaux, structurels. Ils fournissent des instructions claires sur les méthodes de construction, les matériaux à utiliser et les exigences spécifiques pour chaque élément. L’objectif est de garantir que l’ensemble des ouvrages sur le chantier se déroule de manière coordonnée et conforme aux dossier du permis de construire.
  • Élaborer les plans de synthèse correspondants : En complément des plans d’exécution, les études d’exécution incluent la réalisation de plans de synthèse. Ces plans intègrent les contributions de tous les corps de métiers et permettent de coordonner les différentes interventions sur le chantier. Ils assurent que toutes les installations, telles que les réseaux de fluides, les équipements électriques et les éléments structurels, sont correctement intégrées et compatibles entre elles, évitant ainsi les conflits et les erreurs de construction.
  • Éviter des études complémentaires pour l’opérateur économique : Les études d’exécution sont conçues pour être suffisamment détaillées afin que l’opérateur économique, c’est-à-dire l’entreprise en charge de la construction, n’ait pas besoin de réaliser d’études complémentaires, à l’exception des plans d’atelier et de chantier. Ces derniers concernent les méthodes de réalisation spécifiques, les ouvrages provisoires et les moyens logistiques nécessaires pour le chantier. Cela permet de réduire les délais et les coûts, en évitant des modifications ou des ajustements de dernière minute.
  • S’assurer de la conformité des documents non réalisés par le maître d’œuvre : Lorsque certaines études d’exécution ou plans de synthèse ne sont pas réalisés directement par l’équipe de maîtrise d’œuvre identifiée dans le marché, celle-ci doit s’assurer que ces documents respectent la conformité au projet. L’équipe de maîtrise d’œuvre doit examiner ces documents et, après vérification, leur délivrer son visa. Cela garantit que toutes les spécifications et les plans d’exécution sont conformes, assurant ainsi une qualité et une cohérence maximales tout au long de la réalisation de l’ouvrage.

Le suivi de la réalisation des travaux

Suivi de la réalisation des travaux

  • Assurer la conformité des documents d’exécution et des ouvrages en cours : L’équipe de maîtrise d’œuvre d’exécution doit vérifier que tous les documents d’exécution et les travaux réalisés sont conformes au marchés de travaux. Cela inclut l’examen détaillé des plans d’exécution, des spécifications et des ouvrages en cours de construction. La maîtrise d’œuvre s’assure que les les entreprises respectent les normes de qualité et les réglementations en vigueur.
  • Vérifier la cohérence des demandes de paiement : Une des responsabilités importante de la maîtrise d’œuvre est de vérifier que les demandes de paiement présentées par les entreprises sont cohérentes avec l’avancement réel. Cela implique de s’assurer que les facturations correspondent aux avancements effectivement réalisés et que les paiements respectent les modalités convenues dans le contrat. Cette vérification est essentielle pour maintenir la transparence financière et éviter les dépassements de budget non justifiés.
  • Participation aux réunions de chantier et visa des procès-verbaux : L’équipe de maîtrise d’œuvre participe activement aux suivi de chantier pour constater l’avancement des travaux, discuter des problèmes rencontrés et proposer des solutions. Elle est également responsable de viser les procès-verbaux de ces réunions, qui documentent les décisions prises, les actions à entreprendre et l’état d’avancement. Ces documents servent de référence pour la gestion du projet et garantissent une communication claire entre toutes les parties prenantes.

Direction des travaux

  • Organisation et direction des réunions de chantier : La direction des travaux inclut l’organisation et la présidence des réunions de chantier. Le maître d’œuvre doit planifier ces réunions de manière régulière, en fonction de l’avancement et des besoins du chantier. Ces réunions sont des moments clés pour coordonner les différents intervenants, résoudre les problèmes éventuels et ajuster les plans d’action. Le maître d’œuvre s’assure que les décisions prises sont mises en œuvre de manière efficace et que les travaux progressent conformément au calendrier établi.
  • Établissement des procès-verbaux des réunions de chantier : Après chaque réunion de chantier, le maître d’œuvre doit rédiger un procès-verbal qui récapitule les discussions et les décisions prises. Ce document officiel est essentiel pour suivre l’évolution du projet, documenter les actions à entreprendre et maintenir une trace des engagements pris par les différents intervenants. Les procès-verbaux sont également utilisés pour valider les étapes importantes du projet et pour résoudre les éventuels litiges qui pourraient survenir.

L’assistance aux opérations de réception et à la mise en œuvre de la garantie de parfait achèvement 

Participation aux opérations préalables à la réception des travaux

L’équipe de maîtrise d’œuvre est étroitement impliquée dans les opérations préalables à la réception des travaux. Cette étape comprend la préparation et l’organisation de la visite de réception en présence du maître d’ouvrage. Elle permet d’examiner l’ouvrage fini pour vérifier sa conformité avec les documents contractuels. Durant cette visite, l’équipe de maîtrise d’œuvre évalue la qualité de l’exécution, identifie les éventuels défauts et anomalies.

Suivi des réserves formulées lors de la réception des travaux

Lors de la réception du chantier, des réserves peuvent être formulées par le maître d’ouvrage concernant des défauts ou des imperfections constatés. L’équipe de maîtrise d’œuvre a la responsabilité de suivre ces réserves jusqu’à leur levée complète. Cela implique de coordonner avec les entreprises pour qu’elles corrigent les défauts identifiés et effectuent les ajustements nécessaires. L’équipe s’assure que toutes les réparations sont réalisées conformément aux normes de qualité et dans les délais impartis.

Examen des désordres signalés par le maître d’ouvrage

Pendant la période de garantie de parfait achèvement, qui dure un an après la réception, l’équipe de maîtrise d’œuvre doit examiner les désordres signalés par le maître d’ouvrage. Cette période est cruciale pour identifier et rectifier tout défaut ou problème qui pourrait survenir dans l’ouvrage nouvellement construit. L’équipe évalue les désordres rapportés, détermine leur origine, et coordonne les interventions nécessaires pour les corriger. 

Constitution du dossier des ouvrages exécutés

L’équipe de maîtrise d’œuvre est également responsable de la constitution du dossier des ouvrages exécutés (DOE). Ce dossier contient l’ensemble des documents relatifs à la construction, tels que les plans de récolement, les fiches techniques des matériaux et équipements utilisés, et les manuels d’entretien et de maintenance. Le DOE est essentiel pour l’exploitation future de l’ouvrage, car il fournit toutes les informations nécessaires pour la gestion, l’entretien et la maintenance de l’ouvrage.


Nicolas Bibus